Veuillez entrer vos informations pour vous connecter

Dépression après infidélité, comment remonter la pente ?

Publié par Pascal le 18 mai 2021

Dépression après infidélité, comment remonter la pente ?

Bien qu’il ne soit pas rare, dans les médias ou autour de soi, de voir l’infidélité des autres affichée au grand jour, c’est une tout autre affaire lorsque l’on s’y retrouve confronté.e soi-même, au sein de son propre couple.

 

Non pas que l’adultère soit banalisé. Au contraire. Mais rien ne peut vous préparer à la façon subite et disruptive dont votre monde se retrouve chamboulé après la découverte de signes d’infidélité.

 

Beaucoup la vivent comme une trahison qui vient remettre en question la vision qu’ils avaient sur leur couple, leur partenaire, et souvent, sur eux et elles-mêmes.

 

Les émotions de l’homme ou de la femme trompée vont alterner entre le choc, le déni, la rancœur, la culpabilité ou la colère. Pour certain, ce parcours mènera vers une sortie de crise, en couple ou nouvellement célibataire.

 

Pour d’autres, tourner la page s’avère plus difficile.

 

 

Les réflexions incessantes et l’analyse du passé peuvent se transformer en dépression, passagère ou permanente, après une infidélité.

 

Si c’est votre cas, sachez tout d’abord que vous n’êtes pas la seule personne à traverser ces épreuves. Enfin sachez aussi qu’avec quelques stratégies, de l’aide extérieure, et du temps, votre situation peut s’améliorer. Et ce, que vous choisissiez de rester avec votre partenaire ou non.

Voici comment.

 

Survivre au choc émotionnel initial

Parfois, il certains signes laissent à penser que quelque chose cloche dans un couple. Une femme malheureuse qui songe à quitter son conjoint laissera certains indices. Pareil pour homme prêt à quitter sa femme.

 

Même si c’est le cas, il est toujours difficile de se retrouver confronté.e à la tromperie de l’autre.

 

Et c’est douloureux même lorsque vous êtes vous-même désengagé.e de votre couple. Même lorsque  vous n’auriez, de toute façon, pas imaginé continuer la relation. L’adultère fait mal parce qu’il remet en cause la façon dont vous avez choisi de construire votre vie.

 

Alors, lorsqu’il est révélé de façon subite, lorsque vous n’avez rien vu venir, le choc est encore plus grand.

 

Mais, tout aussi douloureuse soit-elle, la découverte d’une infidélité ponctuelle est bien moins violente que la mise au grand jour d’une double-vie. Là, le choc peut venir ébranler encore plus le monde que vous aviez construit.

 

Pour vous protéger, vous allez parfois ressentir un fort sentiment de déni ou d’indifférence. Mais bien vite, cette torpeur va faire place à d’autres émotions, plus vives et tranchantes.

 

Ce qu’il faut garder en tête lors de ces moments-là, c’est qu’ils vont passer.

Le danger lors des premiers jours après un échec amoureux, c’est de prendre des mesures radicales. D’agir par colère ou esprit de vengeance et de dire des choses que l’on va regretter.

 

De faire quelque chose qui risque de blesser vos proches ou vous-même.

 

Dans certains cas, une fois que l’on va aussi loin, il n’est plus possible de faire marche arrière. Et l’isolement, la dissolution définitive des relations avec vos proches, risque d’accentuer le risque de faire une dépression.

 

 

Si vous ressentez donc trop de colère ou d’amertume, il est important de vous donner du temps. De prendre un moment pour vous éloigner de la situation. Cela peut être un éloignement physique, comme d’aller passer quelques jours chez des amis, ou émotionnel, comme de vous concentrer sur une routine et la recherche d’une tranquillité d’esprit.

 

Pourquoi certaines personnes font de la dépression après la découverte d’une infidélité

Une fois le choc initial absorbé, le terrain sur lequel vous pensiez avoir construit votre vie reste fragile. Vous ne savez pas trop de quel pied aborder l’avenir.

 

Ne sachant trop quoi faire, vous pourriez être tenté.e de regarder vers le passé. D’analyser les raisons de l’infidélité de votre conjoint ou conjointe.

 

En théorie, il n’y a rien de mal à cela. C’est même une façon naturelle de réagir.

 

Lorsque cela fonctionne, vous pourriez parvenir à rétablir un contact avec votre partenaire. De comprendre son point de vue et peut-être de trouver un terrain d’entente. Était-ce l’ennui, qui l’a poussé dans les bras d’une autre ? Vous a-t-elle trompé parce qu’elle avait peur de l’intimité ou des conflits dans votre couple ?

 

Parfois, rétablir ce lien permet de trouver un peu de paix, de compréhension mutuelle. Parfois, cela permet de mettre un terme à la relation sans trop de rancœur ni d’amertume. Et dans les meilleurs des cas, de retrouver les raisons pour lesquelles vous étiez tombés amoureux. Avec beaucoup d’efforts, de réécrire un nouveau chapitre. Ensemble.

 

C’est une stratégie qui est possible, mais qui demande des efforts énormes des deux côtés. Bien que l’objectif soit noble, il n’est pas facile, voire impossible si la personne infidèle n’y met pas vraiment du sien.

 

Un long et dur chemin vers une paix retrouvée

Lorsque la réconciliation n’est pas à l’ordre du jour, le défi devient souvent trop ardu pour l’assumer seul.e.

 

Si le dialogue avec l’autre est rompu, il ne reste souvent que votre dialogue intérieur pour chercher à comprendre pourquoi l’autre vous a trompé.e.

 

 

Et sans assistance externe, il vous mènera souvent vers un sentiment de culpabilité :

  • Si seulement j’avais fait attention à ma ligne ;
  • J’aurais dû y mettre du mien ;
  • Je n’aurais pas dû m’énerver la dernière fois ;
  • Il fallait que je fasse plus d’efforts ;
  • C’est ma faute ;
  • Je ne suis pas assez bien pour lui/elle.

 

À cette culpabilité viendra souvent s’y ajouter un peu de colère :

  • C’est à cause de l’alcool, tout ça ;
  • Sa collègue a cherché depuis le début à me voler mon mari. C’est sa faute ;
  • Elle ne m’a jamais respecté, je lui en veux ;

 

Et la liste pourrait être prolongée à l’infini.

 

 

Le problème de ce dialogue interne est qu’il vous enferme dans un cercle vicieux dont il est difficile de sortir seul.e. L’actrice américaine Carrie Fisher avait bien résumé la chose en disant que : « Le ressentiment est comme boire du poison et attendre que l’autre personne meure. »

 

Parfois, vous vous complaisez dans la haine de l’autre pour pouvoir surmonter le fait qu’il ou elle vous a abandonné.e. 

 

D’autres fois, vous sentez bien que vous vous faites du mal, mais vous ne disposez pas des outils pour tourner la page.

 

Sans issue à votre douleur, c’est à ce moment-là que le risque devient grand de faire une déprime après l’infidélité de l’autre.

 

Chercher de l’aide pour remonter la pente après une infidélité

Vous l’avez sans doute deviné à la lecture du paragraphe précédent, mais il est bon de l’écrire en toutes lettres : Il n’y a rien de mal à s’appuyer sur quelqu’un pour vous aider à traverser une période difficile.

 

Si vous étiez embourbé.e dans des sables mouvants, et que quelqu’un était à portée de voix, hésiteriez-vous à l’appeler à l’aide ? Demander de l’aide à quelqu’un est tout à fait normal dans une période aussi difficile. Personne n’a jamais traversé le cours d’une vie sans avoir besoin de quelqu’un d’autre.

 

La dépression après une infidélité est au moins aussi dangereuse que ces sables mouvants. Sinon plus.

 

Cette personne pourrait être un proche ou un membre de votre famille. Quelqu’un en qui vous avez confiance. Une personne avec qui vous pouvez vous montrer vulnérable et ouvert.e sans peur d’être jugé.e.

 

 

Si vous n’avez personne dans ce cas ou que votre réseau de soutien n’est pas fiable, vous pouvez toujours vous tourner vers une ou un professionnel. Les thérapeutes sont une ressource possible, tout comme les lignes d’écoute téléphonique ou les consultations de psy via vidéoconférence.

 

Bien sûr, il faut trouver la bonne personne. Parfois, cela prend plusieurs essais.

 

Mais comme bien des choses dans la vie, le plus difficile avec cette décision, c’est de reconnaître que l’on a besoin d’aide. Ensuite, de faire le premier pas pour l’obtenir.

 

D’autres stratégies possibles pour se remettre d’une dépression après une infidélité

Si vous vous sentez en capacité de gérer votre dépression ou qu’elle n’est pas trop sévère, il existe plusieurs stratégies permettant d’accélérer le processus de guérison.

 

Pas besoin de chercher bien loin, ce sont les mêmes que celles permettant de prendre soin de votre santé mentale. À savoir :

1. Un mode de vie actif. De préférence avec du sport, ou au moins de la marche.

En plus de vous maintenir en forme physiquement, l’exercice fait du bien à votre cerveau. Les endorphines générées soulagent les douleurs et le stress, deux symptômes courants de la dépression après une infidélité.

 

Mais ce n’est pas tout : la dopamine, la norépinéphrine et la sérotonine aident à réguler votre humeur, votre appétit et votre cycle de sommeil. Trois domaines où un coup de pouce est le bienvenu lorsque l’on vit un bouleversement.

 

Enfin, l’exercice non seulement régule votre niveau d’adrénaline, l’hormone du stress, il vous offre aussi une distraction bienvenue pour éviter de ressasser sans arrêt le scénario que vous venez de vivre après l’infidélité de votre partenaire.

 

2. Tirer des bienfaits de la nature

D’après une étude britannique, les personnes passant au moins deux heures par semaine en contact avec la nature auraient de bien meilleurs résultats en termes de santé physique et de bien-être psychologique.

 

 

Mais ce n’est pas tout. Passer du temps tous les matins à profiter du soleil n’est pas bénéfique que pour la vitamine D. Cela permet aussi de réguler votre cycle de sommeil et votre santé mentale.

 

3. Bien manger et limiter les drogues et l’alcool

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es, » disait Jean Anthelme Brillat-Savarin.

 

Et il n’avait sans doute pas tort.

 

Votre cerveau a besoin d’une grande variété de nutriments pour être en forme. Sans ceux-ci, difficile de remplir son rôle à cent-pour-cent. Et pourtant, lorsque l’on déprime, ce sont souvent les repas qui en pâtissent. Si vous avez du mal à prendre des repas réguliers, faites au moins en sorte qu’ils soient équilibrés.

 

Les drogues et l’alcool permettent d’altérer votre humeur temporairement. Contrairement à votre alimentation, vous en ressentez les effets très rapidement.

 

Le hic, c’est que ceux-ci sont temporaires et peuvent vous laisser avec une sensation de manque encore plus difficile à gérer.

 

 

Revivre après une infidélité : place à l’introspection

Si vous parvenez à encaisser le choc sans trop subir de dégâts et à vous remettre de la période dépressive après l’infidélité de votre conjoint.e, vous serez en bonne voie pour remonter la pente.

 

Le processus aura été graduel, presque imperceptible.

 

Mais bien réel.

 

Malgré les succès et les rechutes, inévitablement, vous commencerez à vous sentir mieux. À revivre un peu.

 

Alors seulement pourra commencer la dernière étape du processus : redéfinir qui vous êtes.

 

Si vous faites le choix de sortir du couple, vous devrez identifier la personne que vous êtes devenu.e sans votre autre moitié. Et parvenir à la réalisation que votre bonheur et votre bien-être ne dépendent pas de quelqu’un d’autre ; qu’ils sont entre vos mains.

 

Vous pourriez alors vous tourner vers des activités que vous n’auriez pas tentées avec votre ancien.ne conjoint.e. Découvrir des hobbies qui vous intéressent et vous passionnent… et vous permettent de vous détacher de votre conjoint et oublier les mauvais moments.

 

Et si vous faites le choix de rester dans votre couple, il vous faudra établir les bases d’une nouvelle relation de confiance avec votre partenaire. Comment pouvez-vous accepter et faire évoluer votre couple pour grandir ensemble et regarder vers l’avenir ? Et ce, sans amertume, rancœur, culpabilité, honte ou encore blessures non résolues.

 

Quelle que soit votre décision, elle vous appartient.

 

Dans un cas comme dans l’autre, il y aura une relation sur laquelle il vous faudra porter une attention toute particulière. Une relation qui, lorsqu’elle est positive, vous apportera plus de bénéfices et de bienfaits que n’importe quelle autre pour sortir de la dépression et éviter d’y replonger.

 

Cette relation, bien sûr, c’est celle que développerez entre vous et la personne avec laquelle vous passez le plus de temps au monde : vous !

 


Vous avez aimé cet article? Vous pouvez la partager pour en faire bénificier vos amis(es)

Articles que vous pourriez aimer

Oublier un amour impossible, des conseils pour renforcer sa vie affective

Oublier un amour impossible, des conseils pour renforcer sa vie affective

23 oct 2020

Pascal

État d'esprit pour faire des rencontres

État d'esprit pour faire des rencontres

9 juil 2013

Pascal

Les avantages d'un site de rencontres

Les avantages d'un site de rencontres

30 mai 2014

Marie-Claude

Comment quitter son conjoint quand on est malheureuse ?

Comment quitter son conjoint quand on est malheureuse ?

4 jan 2021

Pascal