Veuillez entrer vos informations pour vous connecter

Comment trouver et conserver l’équilibre en relation amoureuse?

Publié par France le 19 décembre 2017

lu 1397 fois

Comment trouver et conserver l’équilibre en relation amoureuse?

Dans mon dernier article Guérir d’abord les relations qui nous ont le plus marqués : celles avec nos parents, j’ai promis que je partagerais avec vous certains des principes qui ont eu le plus grand impact sur mes relations personnelles (amoureuse et autres) et sur lesquels la méthode du Collapse© est fondée.

 

Plusieurs de ces principes se regroupent en fait sous une même loi universelle appelée la Loi de l’équilibre. La portée que peut avoir notre compréhension de cette loi et de son l’influence sur nos vies est énorme. Mais je dois tout de même faire une mise en garde : tout ce que vous allez découvrir ne plaira probablement pas à votre égo !

 

La loi de l’équilibre postule que toutes choses existent dans un état de dualité : le yin et le yang, le fort et le faible, le bon et le mauvais, l’ombre et la lumière, le positif et le négatif, les plaisirs et les peines, etc. Comme pour les pôles d’un aimant, tous ces opposés sont en fait unis et inséparables l’un de l’autre. Si toutes ces polarités se retrouvent dans l’univers, tant au niveau cosmique que biologique, elles s’appliquent à nos vies sur le plan personnel et elles se manifestent aussi au sein de nos relations.

 

L’équilibre existe à l’intérieur de nous, entre autres dans nos qualités et nos défauts. Bien qu’il ne soit pas facile de l’admettre, nous possédons toutes et tous les qualités de nos défauts ainsi que les défauts de nos qualités et ce, dans un état d’équilibre parfait ! Mais comme ces qualités et défauts s’expriment sous différentes formes et dans différentes sphères de nos vies, nous restons souvent dans l’illusion que ce n’est pas le cas. Je m’explique : si par exemple, je suis très généreuse de mon temps, je suis toujours prête à donner sans compter lorsque ma famille ou mes amis ont besoin d’aide, cette générosité sera immanquablement contrée par son opposé, quelque part dans ma vie, sous une forme ou une autre. Peut-être serais-je avare de mon temps au travail ? Ou peut-être serais-je très peu généreuse sur le plan financier ? Ce qui est indéniable, c’est que ma grande générosité sera équilibrée par un côté «cheap», radin, grippe-sous — peu importe comment on le nomme : ce côté s’exprimera sous une ou plusieurs formes, quelque part ailleurs dans ma vie. J’entends d’ici votre égo qui réagit et tant mieux si c’est le cas : quelque chose en vous a été remué !

 

Je poursuis : TOUS ces traits de caractères que vous qualifiez de positifs ou négatifs et que vous étiquetez comme des qualités ou des défauts sont en fait neutres et ont tous leur raison d’être. Donner n’est pas meilleur que recevoir. L’un ne va pas sans l’autre. Il y a des moments pour dire oui et d’autres pour dire non, pour écouter et pour s’exprimer, pour être mis au défi tout autant que pour être soutenu(e) et encouragé(e). Si les opposés existent, c’est que leur complémentarité est nécessaire à notre mieux-être et à notre croissance. Vous ne me croyez pas ? Regardez ce qui arrive à un enfant avec qui on est toujours gentil, patient, bon, compréhensif et tolérant ! Ne croit-il pas éventuellement qu’il peut tout se permettre ? Et qu’arrive-t-il avec le temps à ces «bonnes» personnes qui sont TOUJOURS disponibles pour les autres ? 99% de mes clients qui sont en arrêt de travail pour épuisement avouent qu’ils doivent apprendre à respecter leurs limites, à dire non, quoi qu’on pense d’eux ! Tous nos traits de caractères, qu’on les aime ou non, nous sont utiles et doivent être accueillis sans jugement afin de pouvoir nous en servir à bon escient.

 

Ces qualités que nous admirons en nous-même sont donc équilibrées par leurs défauts respectifs, même si ces derniers ne sont pas toujours reconnus. Ce qui nous empêche de les reconnaître, c’est que nous nous identifions à nos qualités et par le fait même, nous rejetons leurs opposés. Si par exemple je valorise grandement l’honnêteté et me considère comme étant une personne très honnête, il est fort probable que je me sente rebutée par la malhonnêteté des autres et que j’aie de la difficulté à la reconnaître en moi. Il en va de même pour tous les traits de caractère auxquels nous avons un attachement identitaire. Le «travaillant » n’aimera pas les paresseux, le «positif» aura horreur des personnes négatives, le «doux» fuira les colériques, l’«altruiste» jugera les égoïstes et ainsi de suite. Encore une fois, cela se manifeste toujours d’un point de vue purement perceptuel puisque l’équilibre est toujours présent en soi et dans les autres.

 

Le problème ici est que ce qui n’a pas encore été accueilli en tant qu’équilibre en nous-même trouvera son équilibre dans nos relations. Par conséquent, le «travaillant», le «positif», le «doux», l’«altruiste» ainsi que leurs nombreux amis attireront inévitablement leurs opposés. En fait, c’est là toute la beauté des relations interpersonnelles ! Lorsqu’on en est conscient(e), l’autre nous permet de reconnaître nos propres déséquilibres et d’y remédier.

 

Dans un prochain article, je partagerai un autre principe qui permet de prendre conscience de ces «défauts» non accueillis qui nous emprisonnent dans des dynamiques relationnelles non satisfaisantes.

 

Pour le moment, posez-vous les questions suivantes, en toute conscience :

  • À quelle qualité ou trait de ma personnalité suis-je le plus attaché(e) ?
  • Est-ce que j’ai une aversion pour le trait contraire ? Est-ce que je cherche à l’éviter à tout prix chez un(e) partenaire ?
  • À quel endroit, avec qui, dans quelle situation, dans quelle sphère de ma vie est-ce que j’exprime ce même trait «négatif», ce même «défaut» ?
  • Est-ce que je peux reconnaître l’intention positive de ce trait et les bénéfices à lui donner sa place dans ma vie ?
  • Est-ce que je peux reconnaître en moi l’expression des extrêmes dans cette qualité et ce défaut ? Si oui, qu’est-ce que je peux faire pour les modérer ?
     

— Si vous en avez assez de vous retrouver avec des partenaires qui ne s’investissent pas assez, peut-être vous investissez-vous trop ? Trop dans la relation et peut-être pas assez dans votre propre mieux-être... 

 

— Vous désirez trouver et conserver l’équilibre dans une relation amoureuse ? Agissez d’abord là où vous avez du pouvoir : reconnaissez, accueillez et maintenez l’équilibre en vous-même !

 

À la santé de votre équilibre personnel et relationnel et bonne année 2018
 

France

 

 


Vous avez aimé cet article? Vous pouvez la partager pour en faire bénificier vos amis(es)

Ajouter un commentaire à cet article

Connectez-vous pour ajouter un commentaire.

Veuillez entrer vos informations pour vous connecter

Commentaire(s) de cet article


Rencontre Forever86

Forever86

27 août 2018 à 2:09

Amour et sincère


Rencontre Fanta08

Fanta08

19 juil 2018 à 18:45

Si je pourrais dire I Love You à 7 rose sur une feuille j'aimerais mieux le dire en vrai à une personne en face de moi


Rencontre andrianantenaina

andrianantenaina

1 jan 2018 à 2:48

bonjour mon amis je demande pour mon amis


Rencontre Mars26

Mars26

21 déc 2017 à 0:08

Merveilleux. Merci France xox Bonne année 2018 à toi aussi.


Faites de rencontres 100% gratuit

Bookmark and Share

Nouveaux articles sur les rencontres